Que faut-il savoir sur le coronavirus ?

Que faut-il savoir sur le coronavirus ?
4.9 (98%) 32 votes
 

VIDÉO Coronavirus: Athénaïs (ex Secret Story) filme, sans filtre, son test de Covid-19

L’ancienne candidate de Secret Story, Athénaïs, qui avait dévoilé les coulisses lors de sa participation dans l’émission de téléréalité, diffuse sur son compte Instagram une vidéo où elle passe un test pour savoir si elle positive ou pas au Covid-19. Il faut savoir que la jeune femme a été transplantée trois fois et est également diabétique et donc à risque. Dans sa vidéo, Athénaïs veut montrer à quoi ressemble un test en “assumant sa peur et ses angoisses“.

La jeune femme explique sur Instagram : “Plus communément appelé coronavirus, cette espèce de saloperie est devenue terriblement populaire ces dernières semaines… Pour celles et ceux, nombreux, qui n’ont pas eu vent de mon existence, me voici Athénaïs demoiselle de 30 ans -plus ou moins assumés- Transplantée du foie à trois reprises, entre l’âge de 12 et 14 ans, diabétique suite à ma première greffe.”

Elle ajoute : “Depuis quelques jours, je présente une vilaine toux mais le reste des symptômes restent sous contrôle pour le moment. Étant donné ces circonstances particulières, les médecins ont décidé de me faire passer le test PCR du COVID 19. Je suis seule en confinement avec mon chien Gandhi, mon sauveur. Je partage avec vous cette vidéo, brut, sans montage, sans filtre, avec ma petite face de rat assumant sa peur et ses angoisses face à ce moment hors de tout. Nous voulons la vérité.”

Et de terminer : “Je vous souhaite à toutes et tous la plus douce existence ainsi que la santé la plus heureuse. Pour que chaque jour compte, à vous le personnel médical à qui je dois ma vie. À vous ici et ailleurs, que demain soit meilleur.”

View this post on Instagram

Plus communément appelé coronavirus, cette espèce de saloperie est devenue terriblement populaire ces dernières semaines – Beyoncé n’a qu’à bien se tenir – cependant, ici, ça n’est pas les petits culs qui se trémoussent mais bien tout le personnel soignant débordant de courage. Ô merveilles sous hippocrate qui, jour après jour, font preuve d’un héroïsme sans faille. • Pour celles et ceux, nombreux, qui n’ont pas eu vent de mon existence, me voici Athénaïs demoiselle de 30 ans -plus ou moins assumés- Transplantée du foie à trois reprises, entre l’âge de 12 et 14 ans, diabétique suite à ma première greffe. • Depuis quelques jours, je présente une vilaine toux mais le reste des symptômes restent sous contrôle pour le moment. Étant donné ces circonstances particulières, les médecins ont décidé de me faire passer le test PCR du COVID 19. Je suis seule en confinement avec mon chien Gandhi, mon sauveur. • Je partage avec vous cette vidéo, brut, sans montage, sans filtre, avec ma petite face de rat assumant sa peur et ses angoisses face à ce moment hors de tout. Nous voulons la vérité. • Je vous souhaite à toutes et tous la plus douce existence ainsi que la santé la plus heureuse. Pour que chaque jour compte, à vous le personnel médical à qui je dois ma vie. À vous ici et ailleurs, que demain soit meilleur. . . . #testpcr #coronavirus #covıd19france #restezchezvous #greffe #transplantation #hépatique #oliver #santé #personnelsoignant #merci #video #sansfiltre

A post shared by . 𝐀 𝐭 𝐡 é 𝐧 𝐚 ï 𝐬. (@athenais.off) on Apr 14, 2020 at 10:37am PDT

Dakar va produire des tests rapides de dépistage du coronavirus à moins d’un euro

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

Des chercheurs de l’Institut Pasteur de Dakar travaillent sur le nouveau coronavirus dans un laboratoire sécurisé, le 3 février 2020.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur de Dakar travaillent sur le nouveau coronavirus dans un laboratoire sécurisé, le 3 février 2020. SEYLLOU / AFP

La course contre la montre est engagée. L’Institut Pasteur de Dakar, en partenariat avec la société britannique Mologic, s’est fixé l’objectif de mettre sur le marché dès le mois de juin des tests rapides pour diagnostiquer les personnes atteintes du Covid-19 en dix minutes. Un prototype, fabriqué au Royaume-Uni, est en cours d’évaluation au Sénégal, en Espagne, en Chine, en Malaisie et au Brésil.

« Les tests seront réajustés en fonction des résultats. Il faut qu’ils soient efficaces et performants avant tout, assure le professeur Amadou Sall, directeur de l’Institut Pasteur de Dakar, virologue et spécialiste des maladies émergentes. Quand le prototype sera suffisamment robuste, nous le produirons ici pour le rendre accessible en Afrique. »Lire aussi Coronavirus : en Afrique, des mesures d’exception qui menacent les libertés publiques

Ce projet est une réponse à l’appel du docteur Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : « Testez, testez, testez. Testez tous les cas suspects. » Le but est de diagnostiquer un maximum de personnes contaminées, pour les isoler et les prendre en charge, et enfin pouvoir maîtriser la chaîne de transmission et endiguer la pandémie sur le continent africain. Déjà plus de 11 000 cas de coronavirus y ont été confirmés, causant la mort de plus de 500 personnes. Si l’OMS a assuré avoir expédié près de 1,5 million de tests à 120 pays dont des africains, il en faudra bien plus au continent.« Aussi simple qu’un test de grossesse »

Entreprise britannique de biotechnologie, Mologic est spécialisée dans les diagnostics rapides pour les épidémies comme Ebola, la rougeole, la fièvre jaune, la dengue et le paludisme. Elle a reçu une subvention d’un million d’euros de la part du gouvernement britannique pour travailler sur ce projet en partenariat avec l’Institut Pasteur de Dakar. « Le diagnostic est une arme essentielle dans la lutte contre cette pandémie et, une fois prêt, ce test permettra un diagnostic abordable, plus précis et plus précoce de l’infection, limitant la propagation de la maladie », a annoncé le professeur Paul Davis, cofondateur et chef scientifique à Mologic.Lire aussi « Ce n’est pas difficile à soigner » : en Afrique, les remèdes des « guérisseurs » contre le coronavirus

Aujourd’hui, deux types de tests rapides sont en cours de développement. L’un à partir des prélèvements sanguins, qui veut déceler des traces d’anticorps signifiant que la personne a été contaminée par le Covid-19. L’autre à partir des prélèvements nasaux, qui détecte le virus dans les voies respiratoires. Tout cela en dix minutes, contre plusieurs heures pour les tests moléculaires actuels.

« C’est aussi simple d’utilisation qu’un test de grossesse », résume le docteur Cheikh Tidiane Diagne, manager de la plate-forme sénégalaise Diatropix où seront fabriqués les tests une fois les prototypes validés. Créée en décembre 2018, cette unité de production a été pensée pour produire des tests – habituellement peu accessibles et trop coûteux – pour le diagnostic et la surveillance des maladies tropicales négligées.Entre 2 et 4,5 millions de tests par an

Ces tests du Covid-19 devront coûter moins d’un dollar, soit « 5 à 20 fois moins chers que les tests moléculaires actuels », estime M. Diagne. Pour atteindre cet objectif, le professeur Sall explique s’appuyer sur trois leviers. « Nous produisons en fonction de la demande pour éviter les pertes, localement au Sénégal avec une main-d’œuvre moins chère et une proximité des lieux d’exportation et, dernier point, nous cherchons des donneurs et des subventions qui nous appuient », détaille le professeur aux lunettes rondes, habillé de son boubou bleu en wax. Le test sera alors vendu à prix coûtant en fonction du prix des intrants, pour l’heure encore importés.Lire aussi Coronavirus : au Sénégal, Moïse l’épicier est passé à l’heure du couvre-feu

Le professeur Sall est intransigeant sur la modicité du prix du produit. « Les tests actuels sont trop chers pour nos systèmes de santé. Et nous voulons rendre nos tests rapides accessibles aux populations défavorisées, avec une qualité respectant les standards internationaux, explique-t-il. Le but est aussi de décentraliser le dépistage et de tester sans avoir besoin d’un laboratoire, d’infrastructures de santé, d’électricité ou de compétences spécifiques. »

Pour le moment, la capacité de production du lieu est estimée entre 2 et 4,5 millions de tests par an. « Nous sommes en train de réfléchir à augmenter ces capacités », annonce M. Diagne, de Diatropix. Et cela passe notamment par une phase de recrutement de gens qualifiés et compétents, alors qu’une partie du personnel a déjà été formée chez Mologic au Royaume-Uni.

« Le Sénégal offre une histoire et une tradition remarquables en recherche et développement, en éducation et en riposte aux épidémies. L’Institut Pasteur de Dakar produit déjà un vaccin contre la fièvre jaune. Il est même l’un des quatre fabricants mondiaux avec préqualification par l’OMS. Preuve que le lieu dispose d’un ensemble de compétences uniques qui s’étendent de la recherche à la production », rappelle Joe Fitchett, directeur médical à Mologic.

Cette crise du Covid-19 pourrait être l’occasion de montrer que « la capacité d’innovation est énorme en Afrique » et qu’il est primordial « d’augmenter la production locale sur le continent », revendique le professeur Sall, fier de contribuer au niveau mondial à la lutte contre cette pandémie.

Théa Ollivier(Dakar, correspondance)

Coronavirus en Alsace : le Haut-Rhin démarre les tests dans dix Ehpad

20h43. Selon les dernières données de Santé Publique France, 971 personnes sont décédées dans les hôpitaux alsaciens depuis le début de l’épidémie, soit 596 (1 de plus que la veille) dans le Haut-Rhin et 375 (18 de plus que la veille) dans le Bas-Rhin.

20h. La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel a participé mardi à une audio conférence afin de recueillir les propositions et initiatives bas-rhinoises pour améliorer la situation des personnes handicapées en cette période de confinement. Voir notre article ici.

19h58. La ligne téléphonique d’urgence lancée par le barreau de Strasbourg le 24 mars à destination des entreprises et des salariés, dans le cadre de la crise liée à la pandémie de Covid-19, a déjà réceptionné 137 appels. Voir notre article ici.

16h33. Le canton de Bâle-Ville compte ce mardi 899 personnes testées positives au Covid-19. Le nombre de personnes décédées du Covid-34 n’a pas évolué et reste à 34. 86 personnes (dont 61 habitants du canton de Bâle-Ville) sont actuellement hospitalisées. On dénombre également 9 personnes en soin intensif.

15h20. Selon nos confrères de la Badische Zeitung ce mardi 14 avril la ville de Fribourg en Brisgau compte 862 malades du coronavirus et déplore 45 décès depuis l’apparition du virus. Lundi, ces chiffres étaient de 857 malades et 43 décès.

15h. D’après le dernier bilan sanitaire dans le Bas-Rhin au 13 avril, date du dernier bulletin de Santé Publique France disponible, 1106 personnes sont hospitalisées dans le Bas-Rhin et traitées pour le Covid-19, dont 256 en réanimation. Depuis quelques jours, le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation semble se stabiliser. 1003 personnes sont d’ores et déjà sorties d’hospitalisation, leur état de santé ayant été considéré comme rassurant.

12h. A Oberhausbergen, près de Strasbourg, un centre de consultations pour les patients ayant les symptômes du coronavirus a été mis en place ce lundi par des médecins généralistes accompagnés de personnels infirmiers. Voir notre vidéo ici.Début du dépistage dans dix Ehpad du Haut-Rhin

11h. Le Haut-Rhin lance ce mardi matin une première phase de dépistage sérologique dans dix Ehapd du département. 500 tests vont être réalises par jour. Au total, un millier de résidents ainsi que 900 personnels soignants qui travaillent dans ces établissements seront concernés d’ici vendredi. Une seconde vague pourrait être lancée dans la foulée si le bilan est concluant, selon le conseil départemental du Haut-Rhin qui tenait ce mardi matin une conférence de presse à Colmar. Voir notre article ici.

Les Ehpad concernés: Les Fraxinelles à Bergheim, le centre départemental de repos et de soins (bâtiment Les Cèdres) à Colmar, Le Séquoia à Illzach, la résidence de la Weiss à Kaysersberg/Ammerschwihr, la Roselière à Kunheim, la Maison de l’Arc à Mulhouse, la maison du Lertzbach à Saint-Louis, Le Heimelig à Seppois-le-Bas, l’Ehpad du Brand à Turckheim, Les Vosges à Wittenheim.

7h.- Bonjour et bienvenue dans ce direct concernant l’épidémie de coronavirus en Alsace. Pour retrouver les informations du direct de samedi, c’est par ici.

Santé Canada approuve un test rapide et portatif de dépistage de la COVID-19

Radio-Canada

2020-04-13 | Mis à jour hier à 23 h 17

L’entreprise Spartan Bioscience a développé un appareil portable, en forme de cube, qui pourrait effectuer des tests rapides pour le coronavirus. Avec ce nouvel appareil de la taille d’une tasse de café, les tests peuvent être effectués à l’extérieur de laboratoires, soit dans des environnements tels que les aéroports, les postes frontaliers et les communautés éloignées.

La société a des contrats pour produire ses appareils de test rapide pour le gouvernement fédéral, ainsi que pour l’Ontario, le Québec et l’Alberta. L’Ontario a passé commande pour près d’un million de tests. L’Alberta en veut 100 000. D’autres provinces travaillent également sur des ententes avec l’entreprise, mais elles n’ont pas encore été confirmées.

Le président-directeur général de la société, Paul Lem, dit que son entreprise pourra expédier environ 10 000 appareils par semaine au cours des prochains jours et estime pouvoir multiplier ce chiffre dans les prochains mois.

Selon M. Lem, des entreprises privées ailleurs dans le monde sont intéressées par leur produit, mais l’entreprise n’a pris aucun engagement avec des entités étrangères, souhaitant prioriser les besoins des provinces canadiennes.

Un homme avec un sarrau tient un test dans ses mains.

Paul Lem, avec en main l’appareil de test rapide,

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

L’entreprise était l’une des sociétés qui ont reçu des fonds fédéraux annoncés à la mi-mars pour aider à lutter contre la pandémie de coronavirus. Spartan travaillait déjà sur la fabrication d’un appareil de test d’ADN portables, ce qui lui a permis de développer rapidement, et avec des pièces similaires, son nouvel appareil.Un cube qui s’illumine

Le président-directeur général de la société, Paul Lem, explique que les tests consistent en un tampon buccal et une cartouche fabriquée à Ottawa. Une fois l’échantillon récolté, la cartouche est insérée dans le cube. Si la COVID-19 est détectée, le cube s’illumine.

Nous ne souffrons pas de pénurie de nos matériels, puisque nous avons une chaîne d’approvisionnement bien développée ici au Canada depuis plus d’une dizaine d’années.Paul Lem, président-directeur général, Spartan Bioscience

La société a annoncé lundi qu’elle avait l’approbation du gouvernement fédéral pour commencer à expédier ses cubes. Selon M. Lem, la province de l’Ontario a signé un contrat pour la livraison de 900 000 appareils d’ici 12 mois.

Il y a un besoin urgent et non satisfait de tests rapides pour la COVID-19 et en tant que fière entreprise canadienne, nous sommes ravis que notre technologie soit un élément important de la lutte contre la pandémie au Canada, a déclaré M. Lem dans un communiqué.

Partout au Canada, les responsables de la santé ont fait des tests ciblés, plutôt que des tests généralisés, pour la COVID-19 en raison d’une pénurie générale de matériel de test et de personnes formées pour les faire.Un outil bien accueilli

Selon le Dr Paul Roumeliotis, du Bureau de santé publique de l’est de l’Ontario (BSEO), ce nouvel appareil va changer la donne dans la lutte contre la COVID-19.

Portrait du docteur devant le Centre Nav à Cornwall.

Le médecin-conseil en santé publique et président-directeur général du Bureau de santé publique de l’est de l’Ontario, Dr Paul Roumeliotis.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Les tests instantanés vont vraiment changer la façon dont on fait les tests et la façon dont on comprend l’évolution de la COVID-19.Paul Roumeliotis, médecin-hygiéniste, Bureau de santé publique de l’est de l’Ontario

Avec les tests instantanés, on pourra tout de suite savoir ce qu’on doit faire avec le patient, s’il sera amené à l’hôpital ou s’il sera isolé s’il est dans une maison de soins de longue durée, par exemple, explique le Dr Roumeliotis. Présentement, on fait le test et on attend 2, 3, 4 jours des fois, alors ça va vraiment changer la façon dont on traite ces patients-là.

Le Dr Roumeliotis croit aussi que ce sera bénéfique pour les régions éloignées des grands centres qui doivent attendre encore plus longtemps l’arrivée des résultats.

Selon Spartan Bioscience, les communautés autochtones pourraient aussi en bénéficier.

Avec les informations de Frédéric Pepin et d’Amanda Pfeffer

Covid-19: les maisons de retraite s’inquiètent d’un manque de tests de dépistage

La semaine dernière, le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé une “vaste campagne” de dépistage massif du coronavirus dans les maisons de retraite, mais “nous attendons toujours le protocole de test” élaboré par les autorités sanitaires, a souligné lors d’une conférence de presse téléphonique la déléguée générale du Synerpa, Florence Arnaiz-Maumé.

Or, dans certaines régions, les agences régionales de santé (ARS) préconisent que, si un résident présente des symptômes dans un établissement encore exempt de toute contamination, cette personne soit la seule testée dans son Ehpad, a affirmé Mme Arnaiz-Maumé, qui dit se baser sur des recommandations régionales dont elle a obtenu copie.

Si un établissement a déjà eu plusieurs cas de contamination à déplorer, alors seules trois personnes seraient testées, car on serait alors en présence d’un “cas groupé”.

“Cette logique ne nous convient pas. Nous avons toujours considéré qu’au contraire il faut tester 100% des résidents car il y a des cas asymptomatiques”, a souligné la déléguée générale du Synerpa.

“Pour nous, les tests, c’est la lumière au bout du tunnel. Nous voulons des tests, des tests, des tests!”, a-t-elle insisté.

S’il est “prématuré de parler de déconfinement”, Mme Arnaiz-Maumé a par ailleurs observé que les professionnels du secteur étaient impatients de pouvoir “faire revenir au plus vite des kinés libéraux” dans les établissements, car “nos personnes âgées sont confinées depuis quatre semaines, elles ont besoin de marcher, de bouger”, a-t-elle expliqué.

A moyen terme, le secteur en charge du grand âge espère également pouvoir réinstaurer progressivement des contacts entre les résidents et leurs proches, a-t-elle souligné.

Dans les régions les moins touchées par le virus, des initiatives en ce sens ont déjà eu lieu pendant le week-end de Pâques, mais dans des conditions très strictes, a-t-elle raconté: “une demi-heure par famille, en extérieur, avec des masques pour tout le monde, trois mètres de distance, et désinfection de la terrasse après chaque rencontre”. Cela a donné lieu à “des photos très émouvantes”, selon elle.

Selon la Direction générale de la Santé, 5.379 décès dus au Covid-19 ont été enregistrés dans les maisons de retraite depuis le début de l’épidémie.

Dans son allocution lundi soir, le président Emmanuel Macron a indiqué que les “personnes les plus vulnérables”, notamment les personnes âgées, devraient “rester même après le 11 mai confinées, tout au moins dans un premier temps”.

DIRECT. Coronavirus en France : 762 morts en 24h, les critiques fusent sur “le 11 mai”

DIRECT. Coronavirus en France : 762 morts en 24h, les critiques fusent sur "le 11 mai" CORONAVIRUS. Le ministère de la Santé a donné le dernier bilan du coronavirus en France ; les critiques aux annonces du gouvernement sur le déconfinement se multiplient… Les dernières infos.

Sommaire

Le bilan humain du coronavirus en France a été livré ce mardi soir par le ministère de la Santé. Voici les chiffres communiqués par Jérôme Salomon :143303 cas au total (Ehpad compris), soit 6524 de plus103573 cas détectés par PCR, soit 5497 de plus15729 décès au total (Ehpad compris), soit 762 de plus10129 décès à l’hôpital, soit 541 de plus32292 hospitalisations en cours, soit 179 de plus6730 personnes actuellement en réanimation, soit -91 de plus28805 personnes sorties de l’hôpital, soit 1087 de plus39730 cas en Ehpad, soit 1027 de plus5600 décès en Ehpad, soit 221 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non du cumul depuis le début de l’épidémie. En cumul, on enregistre 71903 hospitalisations. De même, les hospitalisations et cas en réanimation supplémentaires en 24 heures correspondent à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 1975 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 275 admissions en réanimation.Déconfinement. Même si Emmanuel Macron a annoncé un déconfinement progressif à partir du 11 mai, Christophe Castaner est venu nuancer l’assurance du respect de cette date. “Ce qu’a annoncé le président, ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai. C’est un objectif, pas une certitude”, a expliqué le ministre de l’Intérieur sur France Inter.Retour à l’école. Si la reprise des cours a été fixée au 11 mai, Jean-Michel Blanquer est venu apporter des précisions ce mardi 14 avril dans la matinée. Le ministre de l’Education a évoqué une reprise progressive, par “petits groupes”, précisant que tous les élèves n’effectueraient pas leur rentrée “au même moment”. “Il est hors de question d’avoir des classes bondées dans cette situation”, a-t-il assuré. Des précisions seront apportées d’ici la fin du mois.Les critiques fusent sur la date du 11 mai. Si le prolongement du confinement est unanimement salué, l’opposition politique s’interroge sur la stratégie du gouvernement et la quasi-totalité des partis politiques, hormis ceux de la majorité, ont demandé des garanties sanitaires au chef de l’Etat. Certains, comme La France Insoumise et le Rassemblement national, craignent que la date du 11 mai soit précipitée et que le déconfinement ne soit pas assez préparé. Le manque de tests et de masques est largement pointé. La plupart des syndicats de l’Education se montrent aussi très critiques et craignent qu’un retour en classe le 11 mai mette en danger enseignants lors de la reprise des cours.Masques. Emmanuel Macron souhaite que chacun dispose d’un masque de protection le 11 mai. A cette date, “en lien avec les maires, l’Etat devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public”, a-t-il dit lundi soir. Sera-t-il obligatoire ? “Pour les professions les plus exposées et pour certaines situations comme dans les transports en commun, son usage pourrait devenir systématique”, a précisé le chef de l’Etat. Là encore, il faut attendre un peu avant de savoir si le port du masque sera obligatoire en période de déconfinement et si des sanctions seront prévues par les autorités. Economie. Interrogé sur BFM TV ce mardi matin, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a fait savoir que le PIB de la France devrait reculer de 8% en 2020, conséquence de l’épidémie de coronavirus sur l’économie française. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, a quant à lui annoncé sur franceinfo que le déficit public devrait s’établir à 9%.

Les données communiquées par les autorités sanitaires mettent bien en avant le fait que les personnes de plus de 75 ans sont nettement plus exposées au coronavirus que les autres. On sait désormais que la situation dans les maisons de retraites est très préoccupante, avec des chiffres très inquiétants dans certains établissements et certains départements. Retrouvez le point complet détaillé sur les derniers effets du covid-19 en maison de retraites sur notre article actualisé quotidiennement consacré au coronavirus dans les Ehpad.

A lire aussi…

Voir les conseilsObjets dangereux, règles d’hygiène… Les conseils pour fuir le coronavirus

En direct

Recevoir nos alertes live !22:33 – L’ambassadeur de Chine à Paris convoqué pour ses propos

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a convoqué ce mardi 14 avril l’ambassadeur de Chine en France pour lui faire part de sa “désapprobation” vis-à-vis de “certains propos récents” liés au Covid-19. Dans le communiqué publié, il est possible de lire que “certaines prises de position publiques récentes de représentants de l’ambassade de Chine en France ne sont pas conformes à la qualité de la relation bilatérale entre nos deux pays”.22:15 – 330 euros d’aide pour les familles les plus modestes ?

Le président Emmanuel Macron a promis une aide exceptionnelle aux familles qui doivent faire face à des dépenses supplémentaires à cause du confinement instauré en France. Selon les informations de BFMTV, cette aide pourrait représenter 330 euros par famille. Le montant précis sera dévoilé demain, le mercredi 15 avril.21:55 – 16 morts en 24 heures dans le Rhône

Selon les dernières données de l’Agence régionale de Santé, ce mardi 14 avril, le coronavirus est à l’origine de 336 décès dans les hôpitaux du Rhône depuis le début de l’épidémie. Comme le précise BFMTV, 5 personnes sont mortes du coronavirus entre samedi et dimanche et 10 entre dimanche et lundi dans le département. Enfin, le nombre d’hospitalisations est en légère baisse.21:37 – De nouvelles “formes” pour le Festival de Cannes

Le Festival de Cannes envisage de nouvelles “formes” pour son édition 2020, comme l’indique BFMTV. Dans un communiqué, les organisateurs de ce grand rendez-vous du cinéma ont annoncé qu’il était “désormais difficile de penser que le Festival de Cannes puisse être organisé cette année sous sa forme initiale”, suite à l’allocution présidentielle du 13 avril. Thierry Frémaux, le délégué général du Festival, avait assuré la semaine dernière qu’une version numérique de l’événement n’était pas envisageable. 21:19 – Un numéro vert dédié aux sans-abri

Afin de les aider durant cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, un numéro vert destiné aux sans-abri a été mis en place par un collectif de médecins bénévoles. “Quand on les a au téléphone, le but c’est de les diagnostiquer par rapport au Covid-19 et ensuite on va appeler le 15 pour eux, ou d’autres services en fonction des endroits où ils sont, au fin fond de la province ou la région parisienne”, expose le Dr Jean-Louis Boujenah, médecin généraliste à la retraite. Le numéro vert, ouvert 7 jours sur 7 en journée, est le suivant : 0800946690.21:00 – 5 à 10% de la population française probablement touchée par le coronavirus

Selon le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, 5 à 10% de la population française a probablement été touchée par le coronavirus depuis le début de la crise sanitaire. Le Figaro rapporte que Jérôme Salomon a ensuite souligné qu’il était nécessaire que des volontaires puissent bénéficier de sérologies afin de savoir s’ils ont développé des anticorps.20:45 – Selon Édouard Philippe, l’hôpital français “n’a pas été débordé”

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a assuré que l’hôpital français “n’a pas été débordé” par la crise sanitaire du coronavirus, mais “soumis à une tension extrême”. Toujours selon le Premier ministre, l’hôpital “a tenu grâce à l’incroyable engagement de ceux qui le font vivre, grâce à des trésors d’imagination de ceux qui ont su augmenter les capacités d’accueil dans l’ensemble du système hospitalier”. Il a également déclaré que le confinement instauré le 17 mars avait été décidé afin d’éviter la saturation des différents établissements hospitaliers français.20:25 – Plus de 120 000 décès dans le monde

Plus de 120 000 personnes sont décédées dans le monde depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, selon les derniers chiffres de l’AFP. Au total, 465 000 personnes sont guéries. L’Europe reste très fortement impactée, avec plus de 80 000 décès des suites du Covid-19.20:07 – Lego s’engage à fabriquer 13 500 visières par jour pour les soignants

Au Danemark, l’entreprise Lego s’est engagée à fabriquer 13 500 visières par jour pour les soignants durant la pandémie de coronavirus. La chaîne de production a été modifiée en fonction des besoins. “Nous sommes tellement incroyablement fiers de l’équipe qui a rendu cela possible. Ils ont travaillé 24 heures sur 24 pour créer des modèles et fabriquer des moules” s’est enthousiasmé la marque sur son compte Instagram, selon BFMTV.19:50 – Le débat relatif au traçage des données se poursuit

Selon Gilles Le Gendre, patron des députés LaREM, il n’est “pas certain du tout” que l’application de traçage des données mobiles StopCovid soit “prête et utile” contre le coronavirus, rapporte BFMTV. Le projet actuellement étudié soulève des inquiétudes. “Aujourd’hui, notre questionnement porte presque plus sur la faisabilité du dispositif et son utilité, notamment sur l’efficacité des techniques Bluetooth ou la proportion de Français qui pourraient accepter” d’utiliser cette application sur leurs téléphones puisque “ça se passe sur une base totalement volontaire”, a détaillé Gilles le Gendre.19:31 – L’ONU et le Conseil de l’Europe appellent à recourir à des médecins réfugiés

Les Nations unies et le Conseil de l’Europe ont appelé les pays européens à recourir aux médecins réfugiés afin de soutenir les efforts nationaux de lutte contre la pandémie de Covid-19. Il est possible de lire dans le communiqué commun publié que “des réfugiés et des demandeurs d’asile disposant des compétences et de l’expérience nécessaires sont prêts à s’engager et à aider”.19:25 – Les corbeaux de retour depuis le début du confinement

La période de confinement liée au coronavirus donne-t-elle lieu au retour de corbeaux ? La question est légitime. En effet, Le Monde indique que la police reçoit des appels pour dénoncer des manquements, réels ou supposés, aux mesures de confinement. Un phénomène observé à Paris comme en province. Ces appels saturant les numéros d’urgence, la mairie du 20ème arrondissement parisien a notamment demandé de ne pas appeler le 17 pour ce motif.19:21 – 762 décès en 24 heures

Selon le dernier bilan officiel du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, 762 décès des suites du coronavirus ont été recensés en France en 24 heures.19:15 – Une étude internationale lancée sur la perte d’odorat et de goût

Parmi les symptômes du coronavirus, la perte d’odorat et de goût est particulièrement présente chez les jeunes. BFMTV indique qu’une étude anonyme et internationale a été lancée pour déterminer dans quelles mesures ces symptômes interviennent en cas de contamination par le coronavirus. Plus de 500 chercheurs de 38 pays différents planchent sur le sujet.19:13 – 15 729 décès au total en France

10 129 décès sont à déplorer en milieu hospitalier des suites du coronavirus. Avec les Ehpad (5 470 décès) et les établissements médico-sociaux, 15 729 morts ont été recensés au total en lien avec l’épidémie. Des décès ont également lieu en ville à domicile, et font l’objet d’une surveillance par l’Insee. La moyenne d’âge des personnes décédées est de 81 ans.19:09 – 6 730 patients toujours en réanimation

227 personnes ont été admises en réanimation en 24 heures. Nous avons passé le cap des 100 000 cas confirmés en France (103 573), ce mardi 14 avril. Depuis le début de l’épidémie, 71 903 personnes ont dû être hospitalisées. 32 272 personnes sont encore hospitalisées. En 24 heures, 1965 nouvelles admissions ont été enregistrées, soit une hausse modeste de 179 malades par rapport à hier. 6 730 patients nécessitant des soins lourds sont en réanimation, avec un tiers de moins de 60 ans. 95 jeunes de moins de 30 ans sont en réanimation. Le solde reste négatif pour le sixième jour consécutif (-91 patients en réanimations).18:58 – Que prépare le gouvernement face à la récession ?

Face à cette situation inédite, la récession étant bien pire que ce que la France avait connu après la Seconde Guerre mondiale, après 1945, le gouvernement a prévu un plan inédit, rapporte BFMTV. Le plan passe à 100 milliards d’euros, le but étant de soutenir entreprises et salariés.18:47 – 242 morts en 24 heures en Île-de-France

En Île-de-France, 242 morts ont été recensés en 24 heures, ainsi que 2592 cas en réanimation.18:40 – Un retraité lève deux millions de livres pour le personnel soignant

À 99 ans, le capitaine Tom Moore, vétéran de l’armée britannique, a levé deux millions de livres pour le personnel soignant. Avant ses cent ans, le 30 avril prochain, il s’est lancé le défi de parcourir les 25m que fait son jardin cent fois, précise BFMTV. Il a lié ce défi à la bonne cause, en lançant une cagnotte associée. Le retraité visait initialement 1000 livres.18:22 – “Il suffit qu’un enfant éternue pour que toute la classe risque d’être contaminée”

La Dr Tura Milo, interrogée sur BFMTV à propos de la levée du confinement dans les écoles, a notamment déclaré : “C’est l’histoire des enfants qui est compliquée. Comme on nous disait, c’est les enfants qui vont sortir en premier. On sait que les enfants, en très très grande majorité sont asymptomatiques. Il suffit d’un enfant dans la classe qui éternue, et toute la classe entre guillemets risque d’être contaminée.”LIRE PLUS

Covid-19: un gendarme testé positif a séjourné dans deux villes de la Forêt

A Gueckédou et à Kissidougou, c’est la psychose. Un gendarme du Bataillon Spécial Présidentiel a récemment quitté Conakry après avoir effectué le test à l’ANSS. Sans attendre le résultat, il est allé chercher ses sœurs à Gueckédou qui ont fait le même test que lui. Arrivé à Guéckédou, l’ANSS a appelé ledit gendarme pour lui signifier que son résultat s’est avéré positif. Mais, ses sœurs sont négatives.

Selon le directeur préfectoral de la santé de Kissidougou, Aly Badra Cissé, après avoir échangé avec la Directrice de l’hôpital de Gueckédou, la décision a été immédiatement prise d’embarquer toutes les personnes concernées dans l’ambulance de l’hôpital pour les envoyer à Conakry.

Cependant, « le gendarme testé positif n’a pas voulu coopérer. Il a fui Gueckédou pour se rendre à Kissidougou. Dès son arrivée, il s’est dirigé directement  à l’hôpital préfectoral. Quand il est arrivé dans le domicile du directeur de l’hôpital vers 20 heures, il lui a remis le téléphone en lui disant de répondre à l’ANSS. Quand il a pris le téléphone, on lui a dit que celui qui est devant toi  est testé positif. Trouvez une ambulance pour l’envoyer  à Conakry. Immédiatement, dès qu’ils m’ont informé, on l’a embarqué pour Conakry avec toutes les mesures de sécurités.« , rapporte-t-on.

Joint au bureau du D.P.S  de Kissidougou, le gendarme testé positif, relate les faits: « Je suis parti à Guéckédou pour chercher mes sœurs pour les envoyer à Conakry ici parce qu’on a fait le test avec elles.Quand l’ANSS m’a appelé, j’ai jugé nécessaire de partir répondre avec elles. Arrivé à Guéckédou,  l’ANSS m’a appelé et ils ont communiqué avec le Directeur de l’hôpital. Moi, je les ai devancés. J’ai pris un taxi, j’ai resté à   la place de derrière moi seul pour les mesures de sécurité. Je me suis protégé comme mon interlocuteur de l’ANSS m’a dit et je me suis rendu à Kissidougou. Dès que je suis arrivé, ils (ANSS) m’ont appelé encore et ils m’ont dit tu ne devrais pas voyager avec tes sœurs. C’est ainsi l’ambulance m’a envoyé à Conakry« .

Poursuivant, il dira que « présentement, nous sommes à Conakry. Les médecins disent encore qu’ils vont reprendre les tests de mes soeurs pour revoir encore y compris pour moi pour être plus sûr. Nous sommes actuellement à l’hôpital Donka. Nous sommes en train de se patienter. Ils vont nous appeler d’un moment à l’autre pour refaire le test.« 

Cependant, une question taraude l’esprit, celle de savoir où se trouve la voiture du gendarme.

Coronavirus: «Nous observons un plateau» dans l’épidémie, indique Jérôme Salomon

Le chroniqueur revient sur le tournant que constitue l’aide massive de l’état aux entreprises et le compare, une fois encore, au tournant de la « rigueur » opéré, en 1982-1983, par François Mitterrand.

4:32

84 vues

Eric Zemmour : « Maastricht est mort »

L’ancien président américain Barack Obama a apporté un soutien enthousiaste à son ancien vice-président, Joe Biden, dans un message vidéo diffusé mardi 14 avril. «Je suis fier de soutenir Joe Biden» a-t-il déclaré dans une prise de parole rare depuis son départ de la Maison Blanche.

1:01

16470 vues

«Joe a toutes les qualités dont nous avons besoin»: Obama soutient Biden pour la présidentielle américaine

Depuis un an, une enquête est en cours pour tenter d’expliquer les raisons de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019. Où en sont ces investigations ? Que sait-on vraiment des origines de l’incendie ?

5:30

34757 vues

Incendie de Notre-Dame: où en est l’enquête?

Le directeur de la Santé a déclaré lors de son point presse quotidien, le 14 avril, que le nombre d’admissions en réanimation ralentissait notamment. Il a cependant appelé la population à poursuivre les efforts de confinement et les gestes barrière.

0:46

8987 vues

Coronavirus: «Nous observons un plateau» dans l’épidémie, indique Jérôme Salomon

Julia Travers habite à New York depuis toujours. Dans cette ville qui dénombre plus de 10.000 morts du Covid-19, elle raconte l’ambiance, «très lourde» qui y règne, le manque de masques, de gants et de tests et les habitudes qui sont bousculées.

6:21

170621 vues

Julia, New Yorkaise: «L’ambiance est très lourde ici»

Vendredi 10 avril, dans le quartier informel de Kibera à Nairobi, et en pleine pandémie de nouveau coronavirus, une distribution d’aide alimentaire s’est transformée en une violente bousculade. Pour de nombreux pays africains, faire respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale s’avère quasi impossible pour les millions de citadins qui vivent au jour le jour.

1:25

36509 vues

Covid–19: au Kenya, une distribution d’aide alimentaire dégénère en de violents affrontements

Le premier ministre a précisé lors des questions au gouvernement du 14 avril que le gouvernement travaillait au plan de déconfinement, basé sur les lignes directrices présentées la veille par le président de la République.

2:55

41898 vues

Déconfinement: «Un plan complet» sera présenté «largement avant le 11 mai», assure Edouard Philippe

Les commerces de moins de 400 m2 peuvent rouvrir en Autriche depuis mardi 14 avril, avec cependant des restrictions pour les clients qui doivent porter un masque pendant leur shopping. Un début de déconfinement qui redonne un semblant de vie aux rues commerçantes de Vienne.

1:05

10754 vues

En Autriche, le «début de la fin» du confinement est déjà là

Depuis le 4 avril, de violents feux ravagent une zone forestière dans la zone de Tchernobyl en Ukraine. Dix jours plus tard, l’ONG Greenpeace alerte sur la proximité de l’incendie, qui se situe désormais à seulement 1,5 km de l’arche recouvrant le réacteur de la centrale nucléaire ayant explosé par accident en avril 1986. Il s’agirait du pire incendie jamais observé dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, formant un rayon de 30 km autour de l’ancienne centrale.

2:04

25255 vues

À Tchernobyl, «le pire incendie jamais observé» depuis 1986 selon Greenpeace

Mathilde Eisenberg est professeure des écoles à Nanterre, et membre du SNUipp-FSU. L’annonce de la réouverture des écoles le 11 mai lors de l’allocution d’Emmanuel Macron la fait réagir: les classes surchargées, les difficultés à faire respecter les gestes barrières, mais également le sentiment d’être une «garderie» la rendent fébrile.

1:38

87126 vues

Réouverture des écoles le 11 mai: «Dans ces conditions, ce sera sans nous», avertit une enseignante

Après un mois passé en réanimation et six jours plongé dans un coma artificiel profond, Claude Gatti, vétérinaire corse, raconte comment il a échappé au coronavirus et décrit les conséquences physiques et psychiques qui perturbent désormais son quotidien.

2:25

8902 vues

«Je suis vraiment sorti du cercueil»: ce rescapé du Covid raconte son calvaire

Le ténor italien Andrea Bocelli a donné un concert inédit, dimanche 12 avril, à Milan. Dans la cathédrale du Duomo complètement vide, accompagné d’un organiste, il a chanté «une prière» pour affronter le coronavirus.

2:52

19237 vues

Coronavirus: la voix d’Andrea Bocelli résonne dans la cathédrale vide de Milan

Julia Travers habite à New York depuis toujours. Dans cette ville qui dénombre plus de 10.000 morts du Covid-19, elle raconte l’ambiance, «très lourde» qui y règne, le manque de masques, de gants et de tests et les habitudes qui sont bousculées.

6:21

170621 vues

Julia, New Yorkaise: «L’ambiance est très lourde ici»

Benjamin Blasco, co-fondateur du Petit Bambou, est l’invité du Talk Décideurs du Figaro.

8:59

78213 vues

Benjamin Blasco: «La pratique de la méditation est en plein boom»

La course à la Maison Blanche continue chez les démocrates. Le 13 avril, deux jours après l’annonce de son abandon, le sénateur indépendant Bernie Sanders a apporté son soutien à la candidature de Joe Biden, et appelé tous les Américains à l’imiter.

1:03

1686 vues

Présidentielle américaine: après son abandon, Sanders soutient officiellement Biden

Le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré le 13 avril s’être entretenu avec des conseillers pour «rouvrir» le pays. Selon lui, cela pourrait se produire «avant la date prévue». Pour les pays européens néanmoins, il faudra attendre «qu’ils se rétablissent».

1:17

720 vues

Coronavirus: Donald Trump veut rouvrir «rapidement» les États-Unis

Lors d’une allocation présidentielle, le chef de l’État a prolongé le confinement jusqu’au 11 mai et tracer les premières grandes lignes d’un déconfinement.

27:28

365263 vues

Confinement prolongé «jusqu’au 11 mai»: revivez l’allocution d’Emmanuel Macron

«Notre pays est celui qui a engagé le plus d’essai clinique en Europe» a affirmé le chef de l’État lundi 13 avril, évoquant ainsi les traitements possibles contre le coronavirus, dont la chloroquine.

0:49

17634 vues

Traitements contre le coronavirus: «Toutes les options sont explorées»

Après les applaudissements aux soignants à 20 heures, le président de la République débute son allocution face aux Français.

2:28

17737 vues

Emmanuel Macron: «Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune»

Après les applaudissements aux soignants à 20 heures, le président de la République débute son allocution face aux Français.

0:46

25776 vues

L’épidémie de coronavirus «a révélé des failles», concède Emmanuel Macron

Le président de la République s’est adressé aux Français pour la quatrième fois pour faire le point sur la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

1:10

74090 vues

Emmanuel Macron annonce le prolongement du confinement jusqu’au 11 mai

Afin d’offrir une protection à ces bébés lors de leur premier trajet vers chez eux, l’hôpital Praram 9 de Bangkok fabrique des mini visières adaptées.

0:56

12734 vues

En Thaïlande, des nouveaux-nés équipés de mini visières de protection contre le coronavirus

Dans le cadre d’un programme pilote, Taipei utilise désormais des distributeurs automatiques de masques chirurgicaux. Ce dispositif permet ainsi de désengorger les pharmacies et réduire les risques de transmission du Covid-19.

1:32

11179 vues

Taïwan met en place des distributeurs automatiques de masques

Le premier ministre britannique Boris Johnson s’est exprimé ce 12 avril pour la première fois dans une vidéo publiée sur Twitter après être sorti de l’hôpital où il a passé une semaine atteint du Covid-19.

0:24

69794 vues

«Vous m’avez sauvé la vie»: les remerciements de Boris Johnson au personnel soignant

Avec cette période de confinement, les dettes des pays vont augmenter. Thierry Breton l’affirme, «tous les pays européens vont devoir emprunter» afin de faire face à la crise du covid-19. C’est précisément pour cette raison que plusieurs pays européens demandent la mise en place de Coronabonds, seulement, l’Allemagne et les Pays-Bas qui y sont hostiles.

2:55

41359 vues

Pays Bas/Allemagne «radins», que faire de la dette européenne ?

Thierry Breton, a indiqué qu’avec cette période de confinement, les dettes des pays vont vraisemblablement augmenter. D’après le commissaire européen pour le marché intérieur, les pays devront trouver une solution «ensemble».

1:37

1298 vues

Les commissaires européens «font en sorte de maintenir le socle industriel européen»

Invité du Grand Jury ce dimanche 12 avril, Thierry Breton, le commissaire européen pour le marché intérieur, a indiqué que les frontière de l’espace Schengen sont désormais rouvertes, «notamment pour le matériel de santé».

1:46

17047 vues

Thierry Breton «veille à ce que [les frontières] ne se referment pas»

Cinquante marins ont été officiellement testés positifs au coronavirus sur le porte-avions nucléaire français qui est arrivé ce dimanche 12 avril à Toulon.

1:32

88259 vues

Coronavirus : «Quatorzaine pour l’ensemble des marins» du Charles de Gaulle

Wang Xinghuan, directeur de l’hôpital de Leishenshan à Wuhan, met en garde les pays touchés par l’épidémie de Covid-19. D’autre part, il affirme que le virus pourrait tuer plus de gens que les deux guerres mondiales réunies.

1:51

85953 vues

Le Covid-19 «pourrait tuer plus que les deux guerres mondiales»

Dans une allocution télévisuelle le 11 avril, le président allemand prend le contre-pied du président français Emmanuel Macron, assurant que la pandémie de Covid-19 «n’est pas une guerre» mais constitue un «test de notre humanité».

0:32

78010 vues

Coronavirus: «Ce n’est pas une guerre», quand le président allemand contredit Macron

Le directeur général de la Santé a tenu le point presse quotidien des autorités sur l’épidémie de Coronavirus en France.

2:24

145724 vues

Coronavirus: «Un très haut plateau semble se dessiner», explique Jérôme Salomon

À Clermont-Ferrand, une partie des ouvriers se reconvertit dans la fabrication de masques tandis que d’autres ont dû reprendre le travail en s’adaptant aux nouvelles mesures contre le coronavirus.

3:00

163442 vues

Coronavirus: Michelin veut fabriquer jusqu’à 400 000 masques par semaines

La brigade numérique de la gendarmerie est en première ligne pour répondre aux interrogations des Français sur le confinement. Depuis le début de l’épidémie de covid-19, les demandes sur le site ont été multipliées par 10.

1:49

97139 vues

Coronavirus: la brigade numérique de la gendarmerie de plus en plus sollicitée

Alors que la France vit son 26e jour de confinement dans la lutte contre le coronavirus, les contrôles routiers sont renforcés afin d’éviter les départs pour le week-end de Pâques. Plus de 160.000 policiers et gendarmes ont été mobilisés.

0:43

66871 vues

Confinement: contrôles routiers renforcés pour le week-end de Pâques

Giuseppe Conte, le premier ministre italien, prolonge jusqu’au 3 mai le confinement du pays pour tenter d’endiguer la pandémie de coronavirus.

0:25

767 vues

Coronavirus: le confinement de nouveau prolongé en Italie jusqu’au 3 mai

Donald Trump estime que la décision sur la date à laquelle il serait possible de rouvrir l’économie américaine, après la fin du confinement, serait «la plus importante de sa vie». Le président américain a également déploré le nombre de mort aux États-Unis, qui a franchi le vendredi 10 avril, le cap des 18.000 décès liés à l’épidémie de coronavirus.

1:13

111173 vues

Donald Trump: la décision sur la réouverture de l’économie «sera la plus importante de ma vie»

Depuis mi- mars, toutes les messes ont été suspendues en raison de l’épidémie de Covid-19. Obligée de faire face à cette situation particulière, l’Eglise s’organise pour permettre aux fidèles de vivre leur foi, notamment grâce au numérique.

3:54

214158 vues

Comment les catholiques vivent leur foi malgré le confinement

Que nous apprend l’histoire sur le déroulement des grandes épidémies ? Il y a deux siècles, le choléra s’abattait sur la planète en faisant des millions de morts. Retour sur les origines et le déroulement d’une des pandémies les plus terribles.

5:42

412010 vues

Sept pandémies en deux siècles: ce que nous apprend l’histoire du choléra

Près d’un an après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, «la vie est toujours là», affirme l’archevêque de Paris lors d’un «temps de méditation» dans une cathédrale vidée de ses fidèles.

1:43

178284 vues

Coronavirus: prières du Vendredi Saint dans Notre-Dame de Paris vide, un an après l’incendie

Près d’un an après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, «la vie est toujours là», affirme l’archevêque de Paris lors d’un «temps de méditation» dans une cathédrale vidée de ses fidèles.

1:43

178284 vues

Coronavirus: prières du Vendredi Saint dans Notre-Dame de Paris vide, un an après l’incendie

Mercredi 8 avril, une équipe médicale du service santé des armées est arrivée en hélicoptère sur le porte-avions français Charles-de-Gaulle, quelques jours après l’annonce de premiers cas suspects de Covid–19 à bord. Une cinquantaine de membres de l’équipage du porte-avions ont été testés positifs au coronavirus et le port du masque a été généralisé à bord. Trois marins ont également été évacués, simplement par “précaution”.

0:59

149753 vues

Coronavirus: une équipe médicale envoyée à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle

L’ancien dirigeant du constructeur automobile PSA, de 1985 à 1997, est qui avait opéré un redresse jugé spectaculaire de l’entreprise, est décédé jeudi 9 avril à Dieppe à l’âge de 88 ans. Les causes du décès de cette figure des affaires n’ont pas été dévoilées.

1:07

6278 vues

Mort de Jacques Calvet: retour sur le parcours d’un grand capitaine d’industrie

Daniel Karyotis, directeur général de Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes, est l’invité du Talk Décideurs du Figaro.

9:51

201155 vues

Daniel Karyotis : «La banque ne pourra plus fonctionner comme avant»

Marc Cappelletti est mécanicien-opérateur à bord des hélicoptères de la sécurité civile de la base de Besançon. Depuis un mois, il assure avec ses coéquipiers les transferts de patients atteints du coronavirus à partir des hôpitaux du Grand Est.

3:29

275634 vues

«Ça ajoute du stress dans l’hélicoptère»: un mécanicien de la sécurité civile raconte les transferts de patients Covid-19

Jeudi 8 avril dans la basilique Saint-Pierre, dont l’immensité ressortait d’autant plus qu’elle était presque vide, le pape François a rendu hommage aux «saints de la porte d’à côté», ces prêtres, médecins et infirmiers, qui ont perdu leur vie en contractant le nouveau coronavirus aux côtés des malades. La messe, célébrée en petit comité, n’a réuni que quelques célébrants et une dizaine de prêtres et religieuses.

1:27

8286 vues

L’hommage du pape François aux prêtres décédés auprès des patients du Covid–19

Alors que New York est la ville la plus endeuillée des États-Unis, touchés par la pandémie de coronavirus, les enterrements en fosses communes se multiplient. Les morgues sont débordées, et le délai de détention des défunts a été raccourci.

1:32

178412 vues

Coronavirus: les enterrements en fosses communes se multiplient à New York

Les ministres des finances de l’Union européenne sont parvenus, le 9 avril, à un accord sur le paquet de mesures destiné à soutenir les économies du bloc mises à rude épreuve par la crise du coronavirus.

2:01

106033 vues

500 milliards d’euros pour sortir l’Union européenne de la crise du coronavirus

Emmanuel Macron est à Marseille, à l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection, aux côtés du controversé professeur Didier Raoult, héraut du traitement à l’hydrochloroquine contre le Covid-19.

0:47

42691 vues

Coronavirus: Macron rend une visite surprise au Pr Raoult à Marseille

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé qu’en France, le coronavirus avait fait 12.210 morts depuis le 1er mars, dont 8044 à l’hôpital (+424) et 4166 en établissements sociaux ou médico-sociaux, le 9 avril 2020.

4:11

803 vues

Nouveau bilan en France : plus de 12.000 morts au total, le nombre de patients en réanimation baisse pour la première fois

1:13

67010 vues

Migrants: «La mise à l’abri se fait sur la base du volontariat», déclare Christophe Castaner

Le gouvernement travaille à une application qui a déjà un nom : «Stop Covid». Avocat spécialisé dans les technologies de l’information, Constantin Pavleas explique les enjeux de vie privée avec une telle application en prenant l’exemple de la Chine.

3:37

119242 vues

Traçage numérique: l’exemple «extrême» de la Chine

D’un bout à l’autre du monde, un patient ne déboursera pas les mêmes sommes pour être soigné du covid-19. À quelle facture s’attendre en France, en Corée du Sud, et aux États-Unis ?

5:46

300070 vues

Coronavirus: quelle facture pour les malades?

Michel Gueguen est le curé de la paroisse Saint-Honoré d’Elyau dans le 16 arrondissement de Paris. À cause du confinement, l’Église s’est adaptée: toutes ses messes seront diffusées en direct sur Youtube.

5:13

16274 vues

Semaine sainte: les prêtres se mettent à Youtube

Depuis le début de la crise du coronavirus, la cote de popularité d’Emmanuel Macron est en forte augmentation. Pourtant, la défiance à l’égard de l’exécutif atteint elle aussi des niveaux élevés. Figaro Live revient sur ce phénomène paradoxal.

4:37

633694 vues

Emmanuel Macron remonte-t-il vraiment dans les sondages ?

«Les notes de mes élèves aujourd’hui sont minorées par rapport à ce qu’ils pourraient obtenir au baccalauréat». François Jubert, directeur du lycée Stanislas à Paris, alerte sur les injustices que le contrôle continu au bac pourrait instaurer.

5:06

7163 vues

Bac 2020: l’alerte du directeur d’un grand lycée privé

Chaque jour à 13, le Dr Damien Mascret répond à vos questions sur le Covid-19 en direct sur Figaro Live.

1:55

55849 vues

Dr Mascret répond: comment s’assurer de la «sûreté» de nos produits alimentaires?

Des animaux – dont des singes, des vaches et des chiens errants – sillonnent les rues de New Delhi désertées par ses habitants alors que la capitale indienne est soumise à 21 jours de confinement à cause de la pandémie de coronavirus.

2:06

43327 vues

Les animaux envahissent les rues désertes de New Delhi en plein confinement

Hossein Mehdaoui, chef des urgences et de la réanimation au CHU de Fort-de-France, alerte sur les problèmes d’approvisionnement en matériel potentiels suite à l’arrêt des liaisons aériennes et rappelle que les îliens ont l’habitude d’être confinés.

4:53

94571 vues

Coronavirus: le chef du service de réanimation du CHU de Martinique témoigne

Depuis que le nouveau coronavirus a mis le pays à l’arrêt, confinement et mesures de distanciation sociale obligent, le ciel indien retrouve ses couleurs et la qualité de l’air retrouve des niveaux normaux. Ces images avant / après pourraient même laisser croire qu’il s’agit de deux villes différentes.

1:29

110892 vues

Avant/après: en Inde, les effets du confinement sur la pollution de l’air

Dans cette commune de 2550 habitants, le maire et une trentaine de bénévoles ont mis sur pied un vaste réseau de solidarité durant cette période de confinement. Courses, appels téléphoniques, petits dépannages, tous les monniérois ont été contactés.

4:16

22988 vues

En Loire-Atlantique, les habitants d’une commune rurale organisent un grand réseau d’entraide

Alors que l’Académie de médecine préconise le port d’une protection pour l’ensemble de la population, Figaro Live vous propose un tuto simple pour vous aider à fabriquer votre propre masque. Vous avez seulement besoin d’un foulard et de deux élastiques. Attention, ce masque n’est pas d’un remède magique contre le coronavirus. Mais il sera une barrière supplémentaire contre la propagation du virus.

2:01

414697 vues

Coronavirus: voici comment se fabriquer un masque de protection

Obsèques, coronavirus et confinement : quelles adaptations ? Aude Bariéty vous répond.

0:32

82 vues

Covid-19: «Il n’y aura pas de célébration pour les catholiques»

Obsèques, coronavirus et confinement : quelles adaptations ? Aude Bariéty vous répond.

1:23

22458 vues

«Pour les personnes décédées du Covid-19, la toilette mortuaire est interdite»

Le médecin et journaliste au Figaro Damien Mascret détaille les précautions à prendre et les consignes sanitaires à respecter pour porter correctement un masque chirurgical.

3:49

495089 vues

Comment bien porter son masque? Explications en images

Alexandra Bailet est infirmière en réanimation. Elle est venue de Mâcon à Paris pour aider ses collègues à l’hôpital Bichat dans la lutte contre le Covid-19. Pour Figaro Live, elle revient sur son quotidien. Elle déplore le manque de matériel et redoute une seconde vague qui serait «catastrophique pour les soignants».

3:13

146479 vues

Coronavirus: «On a peur d’une deuxième vague» à l’hôpital

Céline Lazorthes, entrepreneuse et fondatrice de Leetchi.com, est l’invitée du Talk Décideurs du Figaro.

10:09

91405 vues

«Pendant la crise, mon travail à 100%, c’est d’aider les soignants»

Sollicitées par leur maire, les Sœurs contemplatives de la Consolation de Draguignan confectionnent 300 masques en tissus par jour pour les policiers et les commerçants. Confinées dans leur carmel, elles invitent le monde à la prière.

4:10

153616 vues

Solidaires de la crise, des religieuses fabriquent des masques

Nolann Nicolas, 22 ans est déficient visuel. Dans le cadre de son service civique, il passe habituellement du temps avec des personnes âgées. Depuis le confinement, il les appelle toutes les semaines pour leur tenir compagnie.

2:31

206 vues

«Malgré mon handicap je voulais aider»: Nolann, étudiant, appelle des personnes isolées tous les jours

Ève Asseraf est auxiliaire de vie. Tous les jours elle se rend chez ses bénéficiaires la peur au ventre : celle d’attraper le coronavirus et de leur transmettre.

3:10

255932 vues

Ève, auxiliaire de vie: «Je vais au travail avec une boule dans le ventre à cause du coronavirus»

Manque de moyen, de médecins, confinement impossible à faire respecter… L’arrivée du coronavirus inquiète énormément et pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le monde entier.

4:52

889240 vues

Coronavirus: pourquoi la situation est dramatique en Afrique

La réponse est non. Vous pouvez boire l’eau du robinet en toute sécurité. Découvrez dans cette vidéo comment se comporte le nouveau coronavirus, SARS-Cov-2 dans l’eau grâce aux explications de Bruno Coutard, professeur à l’université d’Aix-Marseille.

3:33

535392 vues

Le coronavirus circule-t-il dans l’eau du robinet ?

Angélique Maugard, 23 ans, est sage femme à l’hôpital Lariboisière à Paris. Consignes, protocoles, système d’astreinte… Elle raconte son quotidien en pleine pandémie.

2:26

138439 vues

Coronavirus: «On vit au jour le jour» témoigne une sage-femme

Le délégué général du syndicat Alliance police national s’alarme de l’absence de protection des policiers face au coronavirus qui veillent au respect du confinement. Sans masques ni gels, il les encourage à exercer leur droit de retrait.

4:07

484133 vues

Stanislas Gaudon, policier: «Pas de masques, pas de contraventions, pas de contrôles»

Damien Canivez, journaliste au TV Magazine au sein du groupe Figaro, se remet tout juste du coronavirus après deux semaines de fièvre, de toux et de fatigue. Pas testé officiellement, c’est son médecin qui lui a diagnostiqué.

4:50

735461 vues

Coronavirus: Damien Canivez raconte l’impression d’avoir «les poumons qui allaient sortir»

Ile-de-France : La campagne de tests dans les Ehpad va monter en puissance

Des renforts d’effectifs pour remplacer les personnels malades ou «empêchés» d’une part. Le lancement d’une campagne massive de tests dans les ehpad où des cas de covid-19 ont déjà été signalés d’autre part. Voilà les deux grands axes du «plan de soutien spécifique» aux établissements accueillant des personnes âgées dépendantes qui ont été présentées, ce mardi matin, à la préfecture d’Ile-de-France.

Le préfet Michel Cadot et le directeur de l’Agence régionale santé (ARS), Aurélien Rousseau, ont réuni, par visioconférence, les préfets des départements d’Ile de France, les présidents de tous les conseils départementaux, la présidente de la Région et la maire de Paris. Un vaste tour de table destiné à coordonner la «montée en puissance» du dispositif qui a déjà été amorcé dans diverses communes.

Il s’agissait aussi de s’assurer que «l’accès aux tests puisse se faire selon une répartition égalitaire de l’effort», précise la préfecture d’Ile-de-France qui insiste sur la « situation de grande tension et de fragilité » des 700 ehpad de la région. Depuis le début de la crise sanitaire, beaucoup de ces établissements ont vu leurs effectifs se réduire considérablement (notamment en raison des arrêts maladie).Des renforts dans les établissements

Pour compenser ces absences, la préfecture indique qu’un millier de personnes (médecins, soignants et personnels administratifs) a été affecté depuis le début de la semaine dans les établissements en sous-effectifs. Ces renforts exceptionnels ont été «puisés » dans la réserve sanitaire mais aussi recrutés dans les rangs de la médecine scolaire et parmi les médecins libéraux.

L’autre volet du plan pour les ehpad (la maîtrise du risque épidémique par un «déploiement massif des campagnes de dépistage») est également enclenché, assure-t-on du côté de l’ARS. Selon l’organisme, le matériel mis à disposition permet dorénavant la réalisation de 2500 tests par jour. Et cette capacité de diagnostic devrait être multipliée par deux d’ici à la fin de la semaine.

Insuffisant toutefois pour pouvoir dépister rapidement la totalité des 62000 résidents des ehpad d’Ile-de-France ainsi que tous les personnels de ces établissements… «Ils permettront de tester de façon élargie ou systématique les résidents et les personnels à compter de l’apparition du premier cas Covid dans la structure», précise donc l’ARS.«Gestion de la pénurie»

Le déploiement du dispositif se fera en fonction de «l’importance de la contamination et de la vitesse de propagation de l’épidémie» dans les établissements concernés. «Une gestion de la pénurie de tests», dénonce le syndicat des maisons de retraites privées Synerpa.

Le nombre de victimes emportées par le covid-19 dans les établissements accueillant des personnes âgées dépendantes n’est pas connu avec précision. Mais selon les dernières estimations, plus de 400 ehpad d’Ile-de-France comptaient « au moins un cas » d’infection au coronavirus.

Newsletter ParisChaque matin, l’actualité de votre département vue par Le Parisien

Ce mardi, alors que les autorités sanitaires apportaient des précisions sur le plan de dépistage, un collectif de huit organisations de retraités affiliées à des syndicats a adressé au préfet d’Ile de France un courrier en forme d’appel au secours sur la situation « inhumaine» des ehpad. Les signataires (de la CGT à Solidaires en passant par la CFE-CGC) y réclament notamment la mise en place de tests pour «tous les personnels et tous les résidents». Sans exception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *