Pinterest lance un programme d’affiliation pour les e-marchands américains

Pinterest lance un programme d’affiliation pour les e-marchands américains
4.9 (98%) 32 votes
 

Pinterest a annoncé le 26 mars le lancement d’un nouveau programme d’affiliation destiné aux marchands.

Le réseau de partage de photos présente désormais un certain nombre de fonctionnalités à l’attention des e-commerçants.

Elles visent à “aider les détaillants de toutes tailles à être repérés et à distribuer leurs produits dans des espaces où les Pinners [utilisateurs de Pinterest, NDLR] sont le plus susceptibles de faire leurs achats”, explique la société californienne.

Des nouveaux outils de mesure Concrètement, le “Verified Merchant Program” permet de mettre en avant des commerçants qui répondent à des critères de qualité définis par Pinterest, notamment en matière de service client.

Leur profil sera dorénavant doté d’une case bleue et Pinterest les rendra éligibles à certaines fonctionnalités avancées.

En premier lieu, ils auront accès à un tableau de bord leur permettant d’accéder à des données analytiques, comme les visites et le taux conversion.

Objectif : leur permettre de mesurer l’impact des campagnes Pinterest en tenant compte du trafic organique et payant.

A l’instar de WhatApp, Pinterest a aussi peaufiné son service de catalogue afin de le rendre plus accessible. Il facilite notamment la création de fiches produits et automatise la gestion des flux pour que le catalogue soit mis à jour en temps réel.

La génération d’une épingle (pin) permettre d’afficher rapidement le prix, la description et la disponibilité d’un produit ainsi qu’un lien direct vers le site e-commerce.

Pas de fonctionnalité d’achat dans l’application donc, en tout cas pour le moment.

Enfin, le réseau ajoute une fonctionnalité de ciblage dynamique, qui permet à des annonceurs de cibler les Pinners ayant déjà interagi avec leur marque – sur un site e-commerce via un panier en attente par exemple  – en proposant la même référence ou un produit similaire sur Pinterest.

Le réseau social veut aider à capter des internautes qui n’ont pas concrétisé leur achat mais qui restent intéressés par l’actualité d’une marque ou d’un produit visible sur Pinterest. Ils peuvent ensuite sauvegarder la référence, à la manière d’un pin classique.

Anticiper les tendances et les requêtes Pour mieux convaincre les e-commerçants, Pinterest explique qu’au cours des deux dernières semaines, ses équipes ont constaté une augmentation de recherches comme “organisation à domicile” (+43%), “tutoriel de maquillage pour débutants” (+180%) ou encore “recettes adaptées aux enfants” (+64%).

L’idée de Pinterest est de montrer aux e-commerçants la nécessité de présenter leurs produits sur le réseau afin de remonter dans les requêtes, mais aussi d’anticiper les tendances.

Pour rappel, Pinterest teste avec la chaîne de supermarchés Albertsons un outil baptisé Pinterest Trends qui permet de connaître les tendances en matière de produits alimentaires et boissons à un instant T, et de collecter ainsi des données utiles pour le pilotage des campagnes des marques.

L’atout de Pinterest, rappelle l’entreprise : proposer un lieu “pour s’inspirer et découvrir de nouvelles idées comme une alternative rafraîchissante à l’actualité et à la politique”.

Une allusion à peine voilée à l’épidémie de Covid-19 qui sévit dans le monde, et qui place aujourd’hui les réseaux sociaux comme des interfaces privilégiées entre des consommateurs confinés et des marques qui doivent adapter leurs façons de communiquer.

L’une des forces de Pinterest est par ailleurs de se concentrer sur des contenus visuels positifs à l’heure où les grands réseaux sociaux sont eux mobilisés principalement par la lutte contre les fake news.

Pinterest teste déjà son programme d’affiliation avec des marques comme Quay Australia, Ruggable, Filson, Coyuchi et Lotuff Leather. La société n’a pas précisé si des lancements étaient prévus en Europe.

Le troisième réseau social le plus utilisé aux Etats-Unis travaille en priorité sur des outils en ligne permettant aux marques de développer des interactions plus ludique et qualitatives que les fonctionnalités classiques de leur site e-commerce.

Une fonctionnalité baptisée “Try On”, lancée en janvier dernier, permet par exemple aux Pinners d’essayer des produits en réalité augmentée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *